• Une comparaison randomisée entre la suture en surjet de la ligne d’agrafage et le non renforcement pendant la gastrectomie longitudinale laparoscopique.

    CONTEXTE : Pour éviter les complications liées à la gastrectomie longitudinale laparoscopique, de diverses méthodes peropératoires sont utilisées, comme le la suture en surjet de la ligne d’agrafage ou d'autres matériaux de renforcement. Le but de cette étude est d'évaluer les taux de complication de l'agrafage gastrique seul par rapport à la suture en surjet de la ligne d’agrafage dans la gastrectomie longitudinale laparoscopique. MÉTHODES : Il s'agit d'une étude monocentrique randomisée, les patients ont été divisés en deux groupes, 200 patients ont subi une gastrectomie longitudinale laparoscopique sans renforcement de la ligne d’agrafage et 200 patients ont subi une gastrectomie longitudinale laparoscopique avec la suture en surjet de la ligne d’agrafage. Les patients ont tous été suivis pendant un an. Les données recueillies aux fins d'analyse statistique comprenaient les données démographiques, l'IMC, les comorbidités préopératoires, le temps opératoire, les complications et le séjour à l'hôpital.

    Read Full Article
  • Les résultats d’une dérivation gastrique d’une anastomose chez 472 patients diabétiques.

    CONTEXTE : L'impact positif de la dérivation gastrique Roux-en-Y (RYGB) sur le syndrome métabolique et le contrôle de la glycémie a été démontré chez des patients souffrant d’obésité. Bypass gastrique avec une seule anastomose (One anastomosis gastric bypass OAGB) est une intervention simple, efficace et facile à apprendre. L'OAGB fournit des résultats prometteurs pour le traitement des patients diabétiques obèses, mais peut-elle être considérée comme une alternative au RYGB dans le traitement de ces patients ? Le but de cette étude est d'évaluer les résultats de l'OAGB sur de patients diabétiques obèses au centre bariatrique de notre hôpital universitaire. Par conséquent, nous avons évalué la possibilité que l'IMC et la consommation de médicaments antidiabétiques préopératoires soient des facteurs prédictifs de la résolution post-interventionnelle du diabète. MÉTHODES : Il s'agit d'une étude rétrospective monocentrique, portant sur 472 patients diabétiques qui ont subi un OAGB de novembre 2009 à décembre 2015. Tous les patients ont fait l'objet d'un suivi pendant au moins un an et jusqu'à trois ans, le cas échéant. Le poids, l'HbA1c et les médicaments antidiabétiques ont été enregistrés au départ, à 3, 6, 12, 24 et 36 mois.

    Read Full Article
  • La morbidité et la mortalité liées à l’obésité.

    L'obésité et ses conséquences constituent une source importante de morbidité, la détérioration de la qualité de vie et ses complications peuvent avoir un impact majeur sur l'espérance de vie. Le présent article résume les principales comorbidités de l'obésité et leur prévalence. De plus, il décrit les systèmes de classification et de classement qui peuvent être utilisés pour évaluer l'impact individuel et combiné des états comorbides sur le risque de mortalité. La documentation a été examinée afin de trouver des outils d'évaluation qui peuvent être utilisés pour mesurer le risque de morbidité et de mortalité chez chaque patient. Treize domaines spécifiques ont été établis qui expliquent la morbidité et la mortalité dans le domaine de l'obésité.

    Read Full Article
  • Les résultats du baypass gastrique en Omega (BPGO) pendant 6 ans d’expérience sur 1520 cas

    CONTEXTE : Le bypass gastrique en oméga (BPGO) a été perçu avec scepticisme après l'échec de la "old Mason loop". Au cours des 15 dernières années, un nombre croissant d'auteurs dans le monde entier ont reconnu que le BPGO est une procédure sécurisante et efficace, ce qui est clairement démontré par les résultats opérationnels et le suivi à long terme des études de cohorte consécutives de patients qui ont subi cette opération. Cette étude a pour but d'évaluer les résultats du BPGO au centre bariatrique de notre hôpital universitaire entre 2009 et 2015. MÉTHODES : Les données de 1520 patients ayant subi un BPGO de novembre 2009 à décembre 2015 dans notre centre ont été examinées. L'âge moyen était de 37.15 ans, l'IMC préopératoire moyen était de 46.8 ± 6.6 kg/m2, le poids préopératoire moyen était de 127.4 ± 25.3 kg et 62.7 % étaient des femmes. Le diabète sucré a touché 683 (44.9 %) des 1 520 patients, alors que 773 des 1 520 patients (50.9 %) étaient atteints d'hypertension.

    Read Full Article